Améliorer l’insertion des femmes en Pays de Morlaix

Joelle Huon

« Nous avons vraiment travaillé ce PTI en concertation », affirme Joëlle Huon, vice-présidente du Conseil général délégué au Pays de Morlaix. « Le premier axe que nous avons distingué est l’insertion des femmes. Nous constatons que les chantiers d’insertion proposent des métiers plutôt à connotation masculine. En conséquence, les femmes se retrouvent généralement dans des ateliers, donc davantage dans des activités non rémunérées que dans le champ de l’emploi. Il y a là un véritable manque. Nous allons mettre en œuvre une démarche participative visant à mieux comprendre les spécificités de l’insertion des femmes afin d’apporter des réponses pertinentes. J’espère que nous pourrons nous appuyer sur l’expérience des femmes qui vont s’engager dans l’action ‘’Danse à tous les étages’’ pour essayer de régler les difficultés », explique Joëlle Huon. La seconde priorité de ce PTI concerne la santé. « Il faut traiter cette problématique avant d’engager un parcours d’insertion », souligne-t-elle. « Morlaix Communauté a signé un contrat local de santé*. L’ambition est de prendre en compte cet enjeu sur l’ensemble du Pays de Morlaix ». Le troisième objectif majeur du PTI territorial réside dans la création d’une plateforme de mobilité. « Il y a des articulations à trouver avec les structures qui interviennent déjà sur notre territoire dans les domaines du transport à la demande, du microcrédit social favorisant l’achat de véhicules, de l’apprentissage de la conduite… ». Le drame social lié à la fermeture de l’abattoir Gad à Lampaul-Guimiliau n’aura pas d’effet immédiat en termes d’insertion puisque les personnes licenciées sont actuellement prises en charge dans le cadre d’un dispositif d’Etat. Mais un impact à terme n’est pas à écarter, même si le site industriel conserve un fort potentiel. « En lien avec le GRETA, nous avons élargi le périmètre d’action de notre équipe emploi. Elle intervient désormais aussi dans les Communautés de communes du Pays de Landivisiau et de la Baie du Kernic et non plus seulement sur Morlaix Communauté et la Communauté de communes du Pays Léonard », conclut Joëlle Huon.

*Avec l’Etat, l’Agence Régionale de Santé, le Conseil général du Finistère et la Caisse Primaire d’Assurance Maladie.

Lire aussi : > Mobiliser les acteurs économiques en Pays de Cornouaille
Développer les qualifications en Pays du Centre Ouest Bretagne
Favoriser l’inclusion sociale en Pays de Brest