« La première demande d’un salarié en insertion, c’est de travailler. Pas forcément de retourner sur les bancs de l’école, explique Remy Salaün, directeur général du Groupe Sato. Pourtant la formation est un levier important d’un retour à l’emploi durable. Elle permet d’accompagner une montée en compétences.» Dans le cadre de son association intermédiaire, le SATO Relais intervient sur le territoire de Brest Métropole Océane pour un public majoritairement féminin sur des métiers liés au service à la personne, à l’hygiène, la propreté et la restauration collective. L’association emploie sur ce service environ 250 personnes différentes par an ce qui correspond à 25 salariés en équivalent temps plein. « Les salariés, bien que réunissant de l’expérience professionnelle sur certaines de ces activités, ne sont pas formellement formés aux gestes et techniques professionnelles appropriés, aux méthodes et protocoles, à la prévention des risques et à la sécurité. Depuis plusieurs années, nous cherchions à construire des programmes de formation pour nos salariés, mais les dispositifs n’existaient pas,» poursuit Remy Salaün. Sato Relais a profité d’un appel à projet de la Région, dans le cadre d’une action territoriale expérimentale, pour construire un programme innovant de formation en alternance en partenariat avec le CLPS. Une dizaine de salariés peuvent désormais suivre des sessions de formation, construites sur mesure de façon à répondre aux exigences des postes occupés, une semaine par mois pendant trois mois.