Le bras solidaire du Crédit Mutuel Arkéa

Arkensol

Avec 3 millions d’euros accordés chaque année, Ark’ensol constitue un outil de cohésion sociale important qui favorise l’accès à l’emploi des personnes en difficulté, notamment par l’aide à la mobilité.

Depuis sa création en 2010, Ark’ensol a contribué à la création de plus de 1 500 emplois. Présidée par Georges Coudray, l’association, créée et financée par le Crédit Mutuel Arkéa (3 fédérations – Bretagne, Massif Central, Sud-Ouest – 11 départements) réunit les dispositifs de solidarité du Groupe bancaire. Plusieurs d’entre eux concernent la création d’emplois avec, en premier lieu, Ark’ensol- Créavenir. Cette association intervient sous forme de dons et de prêts d’honneur au bénéfice de créateurs ou de repreneurs de petites entreprises. Depuis fin 2010, elle a soutenu plus de 800 projets pour 3,5 M€. Via le micro-crédit personnel, Ark’ensol Entraide apporte aussi sa contribution dans ce domaine en facilitant le retour à l’emploi par la mobilité : 500 000 € accordés sous forme de taux très bas à 250 familles.*
« Le micro-crédit personnel, institué par la loi de Cohésion Sociale de 2005, permet par exemple à des personnes à revenus modestes de financer un permis de conduire ou l’acquisition d’un véhicule d’occasion pour se rendre à leur travail », explique Georges Coudray. « On connaît le cercle vicieux : pas de travail, pas de possibilité d’acheter une voiture ; pas de véhicule, pas de possibilité de se rendre à son travail. Cette formule permet de rompre le cercle ». Plus de 80% des prêts accordés par le CMB dans le cadre du microcrédit concernent la mobilité. Le montant de la mensualité ne peut excéder 100 € pour un prêt de 300 à 3 000 € sur une durée maximale de trois ans.
Le demandeur ne s’adresse pas à un banquier mais à un réseau d’accompagnement social. La décision d’accorder, ou pas, le prêt est prise par un Comité associant le CMB et l’association qui accompagne le candidat emprunteur et le suivra pendant toute la durée du prêt. C’est le cas de l’association d’aide à la mobilité de la métropole brestoise « En Route Pour l’Emploi » (33 salariés dont 11 permanents et 22 en parcours d’insertion), structure intermédiaire entre les usagers et le CMB depuis 2006. « Les personnes sont orientées vers nous par un référent de parcours (pôle emploi, assistante sociale, chargé d’insertion…)», explique la directrice, Nadine Foussard. Leur nombre connaît une véritable « explosion » du fait de la crise et de l’extinction ou l’affaiblissement d’autres dispositifs. L’an dernier, 59 prêts mobilité avaient été accordés par l’association. 62 l’ont déjà été cette année à fin juin !

*Ark’ensol coopère avec l’Association pour le Droit à l’Initiative Economique (ADIE) et la Fondation de la 2e Chance en faveur de l’intégration économique et sociale. Chaque année, plus de 200 familles bénéficient de l’aide aux emprunteurs
en difficulté pour un montant d’environ 600 000€. 

Plus d’infos : www.arkensol.fr ; erpe29.org