Le Finistère à la pointe de l’innovation, par Rébecca Fagot-Oukkache

Rébecca Fagot-Oukkache
Conseillère générale, déléguée à l’enseignement supérieur, la recherche et l’innovation

Le Finistère d’aujourd’hui, tout en sachant s’appuyer sur ses traditions, ne cesse de se renouveler et d’innover. Ancré historiquement dans l’agriculture, l’agroalimentaire et la pêche, notre département a bénéficié du dynamisme de ses chercheurs et de ses acteurs économiques pour innover dans de nombreux secteurs (numérique, naval et nautisme, biotechnologies, automobile…). L’innovation est essentielle pour l’avenir. C’est l’une des clefs permettant de répondre aux difficultés rencontrées par nos filières historiques, pour continuer à créer de la valeur et donc de l’emploi. Elle permet de rester compétitif mais également de toucher de nouveaux marchés, notamment à l’exportation.

Pour nos entreprises, les champs d’innovation sont vastes ! Au-delà des évolutions de produit, de marketing ou d’usage, de nombreuses transformations sont possibles aussi dans les chaînes de production. Grâce à la robotique par exemple, il est possible d’automatiser davantage les outils de production et ainsi réduire la pénibilité du travail et les consommations d’eau, d’énergie… Les innovations sociales jouent également un rôle essentiel pour nos entreprises.

C’est pourquoi, le Conseil général du Finistère a développé une politique volontariste dans les domaines de la recherche et de l’innovation. Pour renforcer les transferts de technologies entre les laboratoires de recherche et les entreprises, il a fait le choix de soutenir notamment les structures d’interface telles que les technopôles, les centres d’innovations technologiques, les pôles de compétitivité… Ces structures sont chargées d’accompagner les entreprises dans toutes les étapes de leurs projets : détection et formalisation de besoin, appui stratégique et technologique, montage de dossiers de financement…

Pour y parvenir, la complémentarité des acteurs est indispensable. C’est aussi le rôle du Conseil général du Finistère ; nous nous devons d’assurer une bonne cohérence entre l’ensemble des acteurs pour le plus d’efficacité possible. Notre fonction se rapproche beaucoup de la citation de Saint Exupéry : « Pour ce qui est de l’avenir, il ne s’agit pas de le prévoir, mais de le rendre possible ».