Passionné de mer, Pierre Mollo est tombé dans le plancton depuis longtemps ! Ces microalgues (phytoplancton) et microanimaux (zooplancton) n’en finissent pas de l’émerveiller. « Ce sont les premiers maillons de la vie, leur bon état garantit la bonne santé de tout l’océan ! », explique-t-il. « Chacun nourrit l’autre, jusqu’à nous ! » Le phytoplancton nourrit le zooplancton, composé en partie de larves de poissons et crustacés, mangés par des petits poissons, qui eux-mêmes servent de nourriture aux plus grands, bars, daurades, turbots….
Extrêmement sensible aux perturbations que provoquent tout excès de nitrates, phosphates ou pesticides, la plancton joue un rôle de sentinelle de la qualité de l’eau. Peu profondes, enrichies en silice et nutriments via les apports d’eau douce, les zones d’estuaires sont particulièrement propices au foisonnement d’une diversité d’espèces de planctons, et donc de poissons.

P. Mollo, A. Noury : « Le manuel du plancton », Ed. CL Meyer, 2013.
P. Mollo, M. Thomas-Bourgneuf : « L’enjeu plancton », Ed. CL Meyer, 2009.

Plus d’infos : www.observatoire-du-plancton.fr, www.plancton-du-monde.org