Financements européens, l’influence positive du Finistère

Logo du FEP en Bretagne

Le Fonds Européen pour les Affaires Maritimes et la Pêche (FEAMP) est un nouvel instrument financier qui permettra d’atteindre les objectifs de la PCP réformée en matière de croissance, d’emploi et de développement durable. Le FEAMP s’inscrit dans le cadre financier pluriannuel de l’Union européenne pour la période 2014-2020. Il dispose d’un budget de 6,5 milliards d’euros. Ce fonds soutiendra la transition vers le rendement maximal durable et facilitera l’introduction progressive d’une interdiction des rejets. Par rapport au système actuel de financement dans le cadre du Fonds européen pour la pêche (FEP), les principaux changements sont la suppression des aides à la démolition des navires et la simplification/réduction des formalités administratives. De nouvelles mesures mettront l’accent sur l’innovation et encourageront la coopération entre scientifiques et pêcheurs.
Dans le projet d’avis du Comité des Régions présenté en octobre 2012, dont le rapporteur n’était autre que Pierre Maille, président du Conseil général du Finistère, figuraient, notamment, ces deux « recommandations politiques » (n° 24 et 25) :
« Si dans certains cas, les captures indésirées doivent être conservées à bord et ramenées au port, il est nécessaire d’adapter, de moderniser les bateaux et de réaliser les investissements portuaires indispensables » ;
« Le Comité des Régions s’oppose au développement d’une filière de production de farine de poisson à partir des rejets, mais demande que l’effort porte sur une bonne identification des divers types de rejets afin d’agir pour les réduire, dans une approche pêcherie par pêcherie, espèce par espèce ».