Depuis 2008, les contrats bleus rémunèrent les améliorations des pratiques des pêcheurs : le ramassage des déchets, bien sûr, mais aussi des mesures moins médiatiques comme l’usage du log-book, véritable carnet de bord des déclarations de pêche attestant des progrès réalisés. Portée en Finistère par la coopérative Ar Mor Glaz, la dynamique des contrats bleus incite à adopter progressivement des pratiques plus responsables (investissements en matériel). Pour consolider les démarches engagées, l’enjeu du moment porte sur la création d’un groupement d’employeurs, qui permettrait par exemple à plusieurs armements de mutualiser les compétences spécifiques de marins responsables qualité, sécurité ou tri sélectif des déchets.

Plus d’infos : http://piratesdesbrisants.free.fr/