Investir dans « Cornouaille Port de pêche » par Jean-François Garrec, président de la CCI Quimper Cornouaille

Jean-François Garrec, président de la CCI Quimper Cornouaille

Jean-Francois Garrec,
président de la CCI Quimper Cornouaille

« Cornouaille Port de pêche » (Audierne, Concarneau, Douarnenez, Saint-Guénolé Penmarc’h, Le Guilvinec, Lesconil et Loctudy) représente 25% de la pêche fraîche française et 50% de la pêche fraîche bretonne. 8000 emplois sont concernés : dans la pêche, le mareyage (particulièrement dynamique sur nos ports), l’industrie, les services, la construction et la réparation navale. Notre engagement est permanent envers ces professions que nous souhaitons préserver et développer.

En 2012, nous avons investi 5 millions sur les ports. En 2013, nous poursuivons l’effort avec plus de 7 millions d’euros prévus. Parmi les nombreux projets engagés depuis plusieurs années sur les ports, je citerai en priorité : la construction d’une machine à glace et la réhabilitation des friches industrielles à Concarneau, le réaménagement des criées de Douarnenez et du Guilvinec, la construction d’une aire de carénage à Audierne et les services aux navires de pêche (équipements pour le débarquement, le tri…).

Nos efforts se portent également sur des actions communes, comme la mutualisation des moyens matériels et humains ou le développement de la vente à distance sur l’ensemble des sites. La vente informatique représente aujourd’hui plus de 40% des achats criée et jusqu’à 80% pour le port d’Audierne. Ce système plus souple pour les acheteurs apporte aussi aux pêcheurs une garantie de concurrence équilibrée entre chaque criée. En 3 ans, 900 000€ ont été investis dans le renforcement de l’informatique de vente (achat par Internet, émetteurs sous criée…). Le développement durable est également au coeur des enjeux de la filière. En la matière, les investissements sont importants. Parmi les derniers réalisés : 2,4 millions € pour la mise en place d’un équipement d’alimentation des criées en «eau de mer propre». Un projet retenu comme pilote par l’Europe. La CCI développe également la mise aux normes environnementales de l’ensemble de ses équipements portuaires.