Pâté Hénaff : une boîte emblématique

Chaîne de production du pâté Hénaff

Profondément ancrée dans le Pays Bigouden, dont elle constitue un acteur économique majeur, Hénaff poursuit son développement en s’appuyant sur les valeurs familiales : qualité, humanisme, promotion du territoire.

Fondée en 1907 par Jean Hénaff, la société est dirigée par Loïc Hénaff, qui appartient à la 4e génération, et présidée par Jean-Jacques Hénaff, petitfils du fondateur. Leader en France depuis plus de dix ans sur le marché des pâtés et rillettes appertisés avec 27% de parts de marché, elle affiche un taux de notoriété dans le Grand-Ouest de… 99% !*
Le Pâté Hénaff, produit phare avec 35 millions de boîtes produites par an, représentait, en 2011, 44% du chiffre d’affaires annuel (42,8 millions d’euros en 2011, 44M€ en 2012). La Maison du Pâté Hénaff, inaugurée à l’occasion du centenaire, symbolise l’attachement indéfectible de l’entreprise à son territoire.
Hénaff emploie 215 personnes, soit 30 de plus qu’en 2005. Cinquante d’entre elles habitent Pouldreuzic, cinquante autres les communes limitrophes. L’entreprise investit en moyenne un million d’euros par an. Hénaff fait travailler une centaine de producteurs locaux, dispose d’un abattoir intégré (40 000 porcs traités chaque année) et garantit une traçabilité amont et aval des produits. « La bonne viande dépend de trois critères : la génétique, l’alimentation, les conditions de transport et d’abattage », affirme Loïc Hénaff. « C’est la raison pour laquelle nous privilégions les circuits courts. Notre raison d’être est d’apporter un peu de prospérité à Pouldreuzic et au Pays Bigouden. Si l’on prend en compte les ayant-droits, notre entreprise fait vivre 500 personnes, dont la moitié dans notre environnement immédiat ». Notamment à Douarnenez, puisque les célébrissimes boîtes de pâté bigouden sont fabriquées par Franpac, ce qui représente, précise Loïc Hénaff « 15% de leur activité ». Bel exemple de synergie économique territoriale et d’intérêts mutuels bien compris…
L’entreprise pratique depuis 1996 la démarche HACCP d’analyse et de maîtrise des risques. En 2002, Hénaff est le premier fabriquant de saucisses à mentionner sur l’étiquette de ses saucisses fraîches le nom de l’éleveur. En 2006, il ajoute, en plus du nom, la photo de l’éleveur sur chaque emballage de produits frais. En avril 2008, Hénaff reconquiert l’agrément USDA, référence mondiale dans l’univers de la sécurité des aliments, qui lui ouvre les portes du marché américain (200 000 boîtes de pâté Hénaff vendues aux Etats-Unis en 2010).
La responsabilité sociétale et le développement durable figurent au coeur des priorités de l’entreprise. Ces engagements ont fait l’objet d’un premier rapport « Responsabilité Sociétale d’Entreprise » consultable sur son site internet. Dans cet esprit, Hénaff, déjà forte d’une culture éprouvée en matière de stages (une quarantaine de personnes par an), s’est tournée plus récemment vers l’alternance qui constitue désormais, comme l’affirme Loïc Hénaff, une « très belle porte d’entrée pour des emplois qualifiés ».

*Source IFOP.
www.henaff.fr