Un pacte pour l’artisanat

Formation mécanique au CFA de Quimper

La ministre de l’Artisanat, du Commerce et du Tourisme, Sylvia Pinel, a lancé le 23 janvier 2013 le « Pacte pour l’artisanat ». Ancré dans les territoires, ce secteur regroupe plus de 30% des entreprises françaises*. Il représente 10% du PIB du pays, 10% des exportations et emploie plus de 3 millions d’actifs. Le Pacte s’articule autour de 7 enjeux stratégiques (liste complète consultable sur www.artisanat-commerce-tourisme.gouv.fr). Le premier d’entre eux est d’inciter les jeunes à s’orienter vers ces filières et de renforcer l’attractivité de ces métiers parce que certains secteurs de l’artisanat sont en besoin de recrutement, avec un potentiel annuel de 50 000 emplois. Le 2ème enjeu est de faciliter la reprise et la transmission des savoirfaire. 30 000 entreprises artisanales sont à reprendre chaque année. Or, deux tiers d’entre elles ne sont pas reprises ! Autre enjeu, cher au secteur des métiers : le statut de l’artisan. Il s’agira de proposer un statut valorisant à l’issue d’un travail de concertation engagé dès à présent et d’améliorer l’efficacité du répertoire des métiers.

*80% des entreprises artisanales sont des très petites entreprises (TPE).
Plus d’infos : http://www.gouvernement.fr/gouvernement/lancement-du-pacte-pour-l-artisanat