La rentrée universitaire 2012 a vu éclore l’agoraé, espace d’échanges et de solidarité situé sur le campus du Bouguen à Brest. « Une enquête avait montré que beaucoup d’étudiants ne mangent pas à leur faim faute de moyens », se souvient Anna Meynier, secrétaire générale de la FédéB*, qui porte le projet. « Accompagnés de plusieurs partenaires dont la Banque alimentaire et l’ANDES*, nous avons ouvert cette épicerie solidaire qui permet de faire ses courses en réglant 10% de la valeur de aliments. C’est la première partie d’un projet plus global comprenant un lieu de vie et d’activités au service de tous les étudiants. Nous ne voulons pas que l’épicerie soit un lieu à part, avec un risque de stigmatisation des bénéficiaires. » Le nombre d’usagers augmente régulièrement depuis l’ouverture, sans atteindre encore le maximum de 50. Le principal critère pour pouvoir en bénéficier est financier : une fois ses charges fixes réglées, que l’étudiant ait un reste à vivre (donc un reste à manger) de 2,20 à 7€ par jour. L’épicerie ouvre 12h/semaine, à des horaires qui s’adaptent au rythme des étudiants. Le réfrigérateur et le congélateur qui viennent d’arriver vont permettre d’élargir l’offre aux aliments frais. « Au-delà de l’épicerie, nous travaillons avec Court-Circuit* pour étendre une action qui fonctionne au niveau de l’IUT* : la fourniture de paniers d’aliments bios, locaux, à prix spéciaux. Ils contiennent des légumes, du pain, des produits laitiers…»
Mettre des produits à disposition de ceux qui en ont besoin est indispensable. Apprendre à cuisiner bon, équilibré et à budget (très) réduit, dans une ambiance conviviale, c’est encore mieux ! « Des ateliers de cuisine sont proposés régulièrement par le centre de médecine préventive de l’université, » précise Anna Meynier. « De notre côté, nous sommes chaque année très actifs durant la semaine du bien-être étudiant, avec des petits-déjeuners animés par une diététicienne, des goûters bien-être, des repas équilibrés au restaurant universitaire à 1€ (au lieu de 3€ habituellement).» Par manque d’espace, la deuxième partie du projet est en attente. Le lieu de vie rassemblera des permanences (aides psychologique, juridique…) et des animations : ateliers coiffure, récupération et customization de meubles avec la recyclerie Le Boulon, une bourse aux vélos avec l’association « Brest à pied et à vélo »… Au-delà de la solidarité alimentaire, l’agoraé veut aider à tisser des liens de convivialité entre tous les étudiants.

*FédéB : Fédération des associations étudiantes de Bretagne occidentale www.fedeb.net
ANDES : Association Nationale de Développement des Épiceries Solidaires
Court-circuit Pays de Brest http://court-circuit-ess.infini.fr
IUT : Institut Universitaire de Technologie


LA SANTÉ DANS L’ASSIETTE
Depuis 3 ans, le centre de santé de l’Université de Bretagne Occidentale a mis sur pied des ateliers culinaires ouverts à tous les étudiants pour apprendre à cuisiner savoureux, équilibré et bon marché. « L’association Défi Santé Nutrition anime les ateliers et le CLOUS* met la cuisine à notre disposition », explique Mme Le Goff, assistante sociale au service de médecine préventive universitaire. « La pratique est adaptée aux étudiants : petit budget, très peu d’ustensiles et souvent peu de connaissances alimentaires ! Il s’agit d’apprendre le B-A-ba de la cuisine, avec des produits de saison, des aliments qu’ils n’ont pas l’habitude de cuisiner, en particulier des légumes frais et secs. Céleri, potiron, courgettes, lentilles, salsifis, sont délicieux en poêlées, purées, salades… »
Se retrouver autour du bien manger, ce besoin universel d’équilibre et de convivialité, une idée « plébiscitée » par les participant-es, étudiant-es de tous horizons : filières, pays, origines sociales !

*CLOUS : Centre Régional des Oeuvres Universitaires et Scolaires : www.crous-rennes.fr/brest_1
Défi Santé Nutrition www.defisantenutrition.fr

 

À lire également :
> La solidarité alimentaire : retrouver le goût de vivre !