Travailler pour soi, réussir ensemble : la coopérative d’activités et d’emploi par Colette RODET et Franck CHARRUAU cogérants des coopératives d’activités et d’emploi du Finistère

A la création d’entreprise classique se substitue le besoin de créer son propre emploi. Le statut n’a plus autant d’importance, voire il peut faire peur à certains. La création d’entreprise, même si elle a été énormément simplifiée depuis quelques années, continue à apparaître comme un obstacle insurmontable pour qui ne connaît pas bien ce monde.

Il semble qu’une des raisons est que pour bon nombre il n’y a pas de différence entre l’entreprise créatrice de son propre emploi et celle dont l’image est véhiculée par les médias, complexe, dévoreuse d’énergie et de capitaux, réservée aux surdiplômés.

La richesse des coopératives d’activités et d’emploi® est d’offrir un espace permettant de créer sa propre activité, à soi, selon un fonctionnement individuel, avec la possibilité d’évoluer dans un environnement coopératif et mutualiste. La coopérative décomplexifie l’acte de création en proposant un cadre sécurisant où l’entrepreneur va pouvoir dans un premier temps se concentrer sur la mercatique de son activité.

C’est un mouvement de va-et-vient entre le « je » et le « nous », entre l’individuel et le collectif, entre le donner et le recevoir. Ainsi l’entrepreneur de la coopérative d’activités et d’emploi® est à même de s’approprier les notions de coopération et de mutualisation qui vont l’aider à avancer dans son projet, dans le développement de son activité. Au-delà, c’est également l’opportunité de mettre en place du lien social. L’effet réseau : une des clés de la réussite se situe dans la possibilité à disposer d’un réseau. Réseau de pairs, les entrepreneurs entre eux (en tant que porteurs d’un projet), réseau de professionnels, les entrepreneurs (en tant que développeurs d’activité) et les professionnels avec lesquels ils travaillent.

Depuis 10 ans, implantées dans le Finistère, les coopératives d’activités et d’emploi Chrysalide, Penn ar bât et Coop Domi Ouest ont accompagné près de 600 entrepreneurs-salariés générant plus de 10 millions d’euros de chiffre d’affaires. Plus de 200 d’entre eux ont créé leur propre entreprise, une quinzaine a fait le choix du sociétariat, pérennisant ainsi leur activité dans l’entreprise partagée et continuant à se consacrer pleinement au coeur de leur métier en déléguant les fonctions administratives et comptables. 200 ont retrouvé un emploi salarié et autant ont mis fin à l’aventure de l’entrepreneuriat, en ayant eu la possibilité de constater par eux-mêmes leur incapacité à entreprendre tout en minimisant les risques sociaux et financiers.