Tourisme et Handicap : sur la bonne voie

Logo Tourisme et Handicap

Le label Tourisme & Handicap valorise les équipements touristiques qui ont développé des prestations en faveur de l’accessibilité. Même si élus locaux et professionnels du tourisme ont pris conscience « de la nécessité de promouvoir l’accueil et l’offre adaptée aux personnes handicapées », comme le rappelle Thierry Duval, président de l’Association des paralysés de France du Finistère, ils effectuent souvent les travaux de conformité sans passer par la phase de labellisation. Ainsi en Finistère, seuls 8 offices de tourisme, 29 gîtes, 4 hôtels, 2 campings et 4 structures de loisirs sont estampillés « Tourisme et handicap ». Les sites et établissements touristiques bien que parfois accessibles, manquent de visibilité pour la clientèle handicapée qui appréhende de partir en vacances. Le taux de départ en vacances des personnes en situation de handicap est ainsi relativement faible puisqu’il leur est difficile de trouver une réponse satisfaisante en termes d’ accessibilité des hébergements, des équipements de loisirs, des transports… « Créer une chaîne d’accessibilité sur un territoire n’est pas forcément aisé pour une collectivité car elle ne dispose pas de tous les domaines de compétences », souligne Jean-Marc Tanguy, conseiller municipal à Quimper, en charge de l’accessibilité aux personnes en situation de handicap. « Même si le Finistère est sur la bonne voie, le chemin à parcourir pour garantir une offre touristique complète reste encore long », conclut Thierry Duval.

À lire :
La nature sans exclusion
La culture pour tous
Au fil de l’eau
Fouesnant, précurseur avec Lulu
Régatiers valides et handicapés sur la ligne de départ
Les Abers, vers un territoire accessible