Le concept est séduisant : les services d’un hôtel, l’indépendance d’un gîte et la convivialité des chambres d’hôtes proposés sur un même site, Goarem Edern à Brasparts dans les Monts d’Arrée, au coeur du Parc Naturel Régional d’Armorique.
Les premières des douze « Roulottes des Korrigans » ont vu le jour en mars 2006. Le succès de ce mode d’hébergement insolite au Pays des Légendes a incité les initiateurs du projet, Katell et Eddy Druet, à s’investir encore plus durablement. Un bâtiment à ossature bois HQE* abrite depuis mai 2010 un restaurant-crêperie, un cafélibrairie, une boutique et un espace détente. « Ce qui nous plaît dans ce métier, c’est de faire découvrir la région des Monts d’Arrée aux touristes », explique Katell Druet. Et ils sont loin d’être les seuls à succomber aux charmes d’un « séjour glamour » avec dîner aux chandelles ou d’une randonnée sous la lune. « Nous accueillons de plus en plus de Bretons, et notamment de Finistériens, surtout en hiver », constate-t-elle. « Beaucoup résident sur le littoral et sont heureux de faire connaissance avec la montagne Saint-Michel ou la forêt de Huelgoat ».

« Nous ne privilégions pas la clientèle de passage. Nous préférons que les visiteurs restent 2, 3, 4 nuits afin de nouer un lien avec les Monts d’Arrée », poursuit Katell. Le développement des séjours à thème y contribue. Les korrigans, fées et autres lutins ont la cote auprès des couples qui célèbrent leur anniversaire de mariage ou s’accorde une pause dépaysante pour la Saint-Valentin. « Nous proposons un accueil chaleureux à taille humaine. Les clients sont chez eux. Mais on les voit tous les jours, on garde le contact ». Il est vrai que Katell Druet, dont le père est natif de Brasparts et la mère originaire de Plounéour-Ménez, tient à valoriser son terroir. « J’ai un sabot de chaque côté de la montagne comme dit mon mari ». Et si c’était la clef de la réussite ?

*Haute qualité environnementale.
Plus d’infos : www.roulottes-des-korrigans.com