Stratégie de déplacements à la Communauté de communes du Pays de Landerneau-Daoulas

La communauté de communes du Pays de Landerneau-Daoulas vient de concevoir un Plan Stratégique de Territoire. Cette démarche novatrice comporte un volet déplacements à la fois réaliste et ambitieux.

« Nous avons souhaité décliner plus précisément le Schéma de cohérence territorial (SCoT) du Pays de Brest à l’échelle de notre territoire », explique Jean-François Jaouanet, président de la Communauté de communes du Pays de Landerneau- Daoulas. Cette initiative, conduite en lien avec l’ADEUPa (agence d’urbanisme du Pays de Brest) a débouché sur la publication d’un Plan Stratégique de Territoire en février dernier. L’une des cinq orientations retenues consiste à « mettre en oeuvre une politique globale de déplacements ».
D’abord, le constat. En 2010, l’utilisation des transports en commun pour les déplacements domicile-travail dans la communauté de communes ne dépassait pas 5 %, bien que 420 000 voyageurs (+3,2 % par rapport à 2009) aient pris le train cette année-là entre Landerneau et Brest.
Ensuite et surtout : les préconisations. Il s’agit de conforter la structuration du territoire par l’organisation des transports en favorisant l’axe Nord-Sud reliant Daoulas-Landerneau et le pôle d’activités de St-Eloi/Mescoden. Autre objectif majeur : réduire la part des déplacements automobiles, surtout à conducteur unique (auto-solisme) en proposant des offres alternatives : covoiturage, taxi collectif, transport à la demande, auto-partage… En complément, les aménagements de voirie et d’espaces publics devront favoriser la pratique des modes actifs : marche et vélo. Le rabattement vers les transports collectifs sera facilité par la création de parcs relais multimodaux. La Ville de Landerneau, dont la gare* accueille 600 000 voyageurs (TER et TGV) par an, projette d’y constituer un pôle d’échange multimodal.
« Nous prenons en compte les réalités du Pays de Brest, avec, notamment, l’arrivée du Tram à nos portes », affirme Jean-François Jaouanet. « L’ensemble des mesures envisagées sera mise en oeuvre d’une façon progressive avec des périodes d’expérimentation qui permettront d’en tester la viabilité. Notre objectif est d’avancer le plus rapidement possible ».

* Les deux autres gares situées sur le territoire du Pays de Landerneau-Daoulas
sont Loperhet-Dirinon et La Roche-Maurice.