Mobilisation autour de la précarité énergétique

précarité énergétique

Est en précarité énergétique un ménage dont 10% des revenus est consacré à régler les factures d’énergie (hors transport). Le Conseil général intervient par le levier du Fonds de solidarité pour le logement. En 2009, 3 715 foyers ont réçu une aide moyenne de 173 euros au paiement de factures de gaz d’électricité. Ce fonds de solidarité finance également une centaine de visites eau-énergie réalisées par les 4 Agences Locales de l’Energie (ALE) finistériennes. Elles sont alertées par des travailleurs sociaux. Aides au changement d’électroménager vétuste et aides aux travaux d’isolation peuvent être déclenchées. Dans une démarche similaire, Brest Métropole Océane a créé l’an passé une cellule de lutte contre l’habitat indigne et la précarité énergétique qui réunit les différents acteurs sociaux. Ce réseau alerte BMO des situations qu’il rencontre. Des diagnostics de performance énergérique sont alors réalisés par le Pact HD. Les ménages sont ensuite accompagnés dans la réalisation de travaux d’amélioration énergétique. EDF et GDF Suez proposent des tarifs de première nécessité sous condition de revenu (648 euros par mois pour une personne seule). 3 200 foyers bénéficient de ce tarif avec EDF en Finistère. « Nous menons régulièrement des actions d’information et de formation auprès d’associations caritatives finistériennes afin que toutes les personnes qui ont droit à ces tarifs sociaux puissent en bénéficier », explique Nicolas Féron, correspondant solidarité d’EDF.