Pourquoi une centrale au gaz en Finistère

Collectif Gaspare

La sécurisation de l’alimentation électrique de la Bretagne comprend notamment l’implantation d’un nouveau moyen de production classique. Selon le Pacte électrique breton, « la solution la plus adaptée est un cycle combiné à gaz » parce qu’il s’agit d’un « mode de production à haute performance énergétique fonctionnant dans le cadre du marché électrique, et qui utilise uniquement le gaz naturel, combustible le moins émetteur de CO2 parmi les combustibles fossiles. La puissance active garantie de cette unité sera d’environ 450 MW. La localisation la plus pertinente se situe dans l’aire de Brest ». Le choix du site d’implantation (10 à 15 hectares) sera laissé à la discrétion du porteur de projet retenu par l’Etat dans le cadre de l’appel d’offres. Il devra toutefois s’effectuer dans l’un des trois périmètres suivants : 25 km autour du poste de transformation RTE (Réseau de Transport d’Electricité) de Loscoat (près de Brest), 25 km autour du poste de La Martyre (près de Landerneau), 30 km autour du poste de Brennilis.

Ce projet suscite localement des oppositions, notamment celle du collectif GASPARE (Garantir l’Avenir Solidaire pour l’Autonomie Régionale Energétique) : www.nonalacentrale.fr