Océanplus : de la bagagerie avec des matériaux de récupération

Sac Océan Plus

Depuis 2007, OcéanPlus, entreprise d’insertion, s’est donnée pour mission d’intégrer dans son équipe des personnes éloignées ou exclues du marché du travail. « Nous les remettons dans un cycle de travail. Pendant deux ans, nous les formons et à l’issue de leur contrat, nous les aidons à trouver un emploi à l’extérieur. Nous sommes le dernier échelon dans le parcours d’insertion avant l’acquisition d’un emploi stable », confie le directeur, Georges Priol.

Pour le recrutement des deux salariés, éligibles au RSA ou chômeurs de longue durée, l’entreprise est épaulée par l’association brestoise Sato Relais, également actionnaire majoritaire. Des partenaires publics tels que le Conseil régional, le Conseil général du Finistère et Brest Métropole Océane apportent une aide financière. « Comme toute entreprise, notre activité est soumise aux lois des marchés concurrentiels, mais le critère de rentabilité ne peut pas être pris en compte dans une démarche de formation et d’accompagnement de public en difficultés », précise Georges Priol.

Diversification de l’activité

Cette TPE quimpéroise est connue dans le milieu maritime pour la fabrication de la bouée de sauvetage Silzig, imaginée par Alain Daoulas, officier en charge de la voile sportive à l’École navale et maître voilier. Cette bouée cylindrique, facilement maniable, facilite le tractage de toute personne tombée à l’eau et son hissage dans le bateau ou le long d’un ponton. Pour cela, l’entreprise s’est dotée d’un outillage spécifique : une machine à coudre et une soudeuse à ultrason. Pour optimiser le matériel et remplir une activité, somme toute saisonnière, l’entreprise s’est lancée dans la confection de sacs, cabas, protèges documents en utilisant les chutes de tissus provenant de la fabrication de toute leur gamme de bouées et les bâches publicitaires en PVC. « Les bâches, souvent datées, ne peuvent être réutilisées d’une année sur l’autre, explique Georges Priol. Les entreprises ou institutions nous font don de ces matériaux en fin de vie et destinés à la destruction. En les récupérant et en les recyclant, nous leur offrons une deuxième vie. » Le design des sacs est conçu en interne par la responsable de l’atelier. Les sacs et autres cabas sont mis en vente dans les magasins Armor Lux et par l’intermédiaire des Comités d’entreprises.

Catalogue de la bagagerie sur le site www.oceanplus.fr