Michel Canevet, président de la CC du Haut Pays Bigouden : « L’intérêt général doit prévaloir »

Michel-CANEVET

Quelle est votre position sur le projet d’extension du CETD ?

L’extension s’effectuera en quasi-totalité sur Plonéour-Lanvern. Cette installation ne génère pas de nuisances. Nous ne sommes pas directement concernés puisque nos déchets sont acheminés vers Concarneau. Nous avons toutefois estimé que l’intérêt général devait prévaloir. Nos voisins du Pays Bigouden sud sont les seuls dans le département à pratiquer le compostage à grande échelle. Or, le tout-incinération ne constitue pas forcément la panacée. Il est souhaitable de permettre à d’autres modes de traitement d’exister.

Quels sont vos propres projets ?

Nous allons construire une seconde déchèterie, en complément de celle de Pouldreuzic. Ce nouvel équipement sera situé sur la zone de Kerlavar, entre Plonéour-Lanvern et Pont-L’Abbé. L’ouverture est prévue en mars 2012, pour un coût de 400 000 euros HT. Elle sera exploitée en gestion directe.

Quelles sont les spécificités de votre territoire ?

Dans notre déchèterie actuelle et nos points environnement, nous comptabilisons davantage de déchets verts (5000 à 9000 t/an) que de déchets ménagers et assimilés (moins de 5000 t). Par ailleurs, nous n’organisons pas de collecte de sacs jaunes. Nous avons opté pour un système de conteneurs de proximité qui nous donne toute satisfaction en matière de collecte sélective.