BMO : Le réseau de chaleur monte en puissance

Valcor

Le réseau de chaleur de la Cité du Ponant, d’une longueur de 24 km, délivre actuellement 117 000 mégawattheures (MWh) par an à 114 points de livraison. Il compte 41 clients, pour l’essentiel des bailleurs sociaux et des établissements publics (BMO, Ville de Brest, Brest Métropole Habitat, les hôpitaux, l’UBO…). Il est alimenté en priorité par la chaleur issue de la valorisation thermique des déchets au sein de l’Unité de valorisation énergétique des déchets (UVED) du Spernot.

Ce mode de chauffage vertueux (90% d’énergie renouvelable) dessert l’équivalent de 20 000 logements et permet d’économiser 16 000 tonnes de CO2 par an. Son coût pour l’utilisateur s’avère sensiblement inférieur (de 10 à 15 %) à celui du gaz collectif.

Pour gérer les pics de demande, l’UVED* ne suffira bientôt plus. Plusieurs chaufferies de délestage (fioul ou gaz) et une chaufferie bois interviendront en soutien d’un réseau appelé à prendre rapidement de l’ampleur : +50 % en six ans, soit l’équivalent de 10 000 logements.

Cette extension ciblera essentiellement l’habitat social, dont les locataires souffrent plus que d’autres des hausses du prix de l’énergie, et les bâtiments publics.

*L’UVED du Spernot est équipée de deux lignes d’incinération comprenant chacune : un four à grille (8 tonnes de déchets par heure), une chaudière vapeur et un brûleur d’appoint qui permet de garantir une température minimale de combustion de 850°.

Chiffres clés

• 125 000 tonnes d’ordures ménagères ont été traitées à l’UVED du Spernot en 2010 (dont 51 000 tonnes en provenance de BMO).
• 15 millions d’euros, c’est le montant des mises aux normes réalisées sur le site en 2005.
• 1 million de passages dans les cinq déchèteries de BMO en 2010.
• 245 emplois dans le secteur des déchets.
• 76% : le taux de valorisation des déchets.